Plus loin ensemble

Gwladys Lemoussu & Daphnée Gagnage

«Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin. »
Proverbe africain

 

Notre entreprise est née de la volonté d’apporter des solutions d’aide à la conduite aux personnes à mobilité réduite, et cette même volonté nous anime chaque jour. Autant dire que l’autonomie et l’inclusion sont les moteurs de nos innovations et l’ADN de nos engagements !
Pour autant, l’inclusion n’est pas un projet de société qui se décrète. Elle est un enjeu qui nous engage tous. Elle est également une aventure faite de rencontres, de partages et d’échanges. Car nous sommes persuadés chez SOJADIS qu’ensemble nous pouvons toujours aller plus loin.

Aujourd’hui, nous sommes particulièrement fiers d’être entourés de Daphnée Gagnage, fondatrice du blog 1parenthese2vies, et de Gwladys Lemoussu, championne de paratriathlon.

I Deux femmes qui font bouger les lignes…

Depuis sa collaboration à notre premier Livre Blanc #Handiconduite, Daphnée écrit chaque mois pour notre SOJADIS Blog des billets d’humeur et des articles au caractère bien trempé… de franchise, de bienveillance et d’optimisme ! Depuis 2019, Gwladys est la marraine de notre Livre Blanc #Handiconduite. Et s’il lui arrive de supporter nos équipes, et même de courir avec elles – comme ce fut le cas lors du Marathon relais inter-entreprises de La Pommeraye – la championne peut également compter sur le soutien de notre entreprise qui a rejoint son Club partenaires Objectif Tokyo2021.

« Nous partageons avec Gwladys et Daphnée, à travers le sport, les épreuves de la vie et l’entrepreneuriat, un ADN d’engagements communs : donner le meilleur de soi, relever de nouveaux défis, innover ou se dépasser pour surmonter d’éventuels obstacles, contribuer à une société plus inclusive, regarder l’avenir avec optimisme… Parce qu’elles nous inspirent, nous sommes fiers d’être à leurs côtés, de les compter à nos côtés ! ». Adeline Humeau

Rencontre(s)…

Gwladys Lemoussu et Daphnée Gagnage ont accepté le jeu de l’interview croisée. Avec franchise et bonne humeur, elles ont répondu aux mêmes questions…

Avoir une voiture, pouvoir conduire, ça représente quoi pour toi ?

Gwladys « Pouvoir conduire, c’est la liberté, l’autonomie ! Se déplacer sans contraintes, c’est la possibilité de voyager, découvrir ce qu’on veut, comme on le souhaite. »

« La liberté ! Partir où je veux, quand je veux avec ma fidèle Citrouille (que j’aime d’amour) est un luxe que je remercie chaque jour d’avoir ! » Daphnée

Si tu devais choisir 3 mots pour décrire, qualifier Sojadis … ?

Gwladys « Les 3 premiers mots qui me viennent à l’esprit quand je pense à SOJADIS : Innovation – Équipe – Partage » 
« Confiance – Famille – Volonté (Dynamisme) » Daphnée

Quel regard tu portes sur ton partenariat/collaboration avec Sojadis ?

Gwladys « Je trouve que le partenariat est réel et sincère. Les échanges sont nombreux et constructifs. L’aménagement de véhicule me parle forcément. »

« J’en suis très heureuse, je me sens en adéquation avec la vision de Sojadis. Le handicap comme source de belles expériences (et de belles rencontres du coup !). » Daphnée

Quels sont tes projets pour 2020-2021 ?

Gwladys « N’ayant pas de visibilité sur le calendrier international 2020, j’ai décidé de relever le défi de participer à l’half Iron Man des Sables d’Olonne qui se déroulera le 04 septembre prochain. En ce qui concerne 2021, mon objectif reste le même : #Tokyo2021 ! »

« Le covid a un peu bouleversé tous mes plans à vrai dire. Je vais devoir mettre de côté mon travail en rapport avec le tourisme et aussi mes conférences quelques temps. Peut-être l’occasion pour moi de développer ma casquette de rédactrice web et d’écrire un nouveau livre… qui ne parlerait pas de handicap cette fois ! » Daphnée

Où puises-tu la force de concrétiser tes projets, tes rêves ?

Gwladys « Pour moi tout ça c’est naturel. Je vis mon handicap comme une force qui me pousse à dépasser les limites. Je pense avoir la faculté à rester motivée et concentrée sur mes objectifs. »
« C’est mon caractère optimiste (et un peu têtu) d’abord. Et ce sont les personnes que j’aime juste après, qui me soutiennent même dans mes idées les plus folles. La confiance qu’ils ont en moi me permet d’aller de l’avant quoi qu’il arrive. » Daphnée

As-tu une devise ou un message que tu souhaites partager ?

Gwladys « Ma devise c’est « quand on veut on peut ». Quoi qu’il en soit, quoi qu’il arrive, il ne faut pas se mettre de limites ! Avec de la volonté, on peut y arriver. »

« L’optimisme n’évite pas les coups durs, comme il n’est pas non plus une façon de s’en cacher. Être optimiste, c’est simplement faire le choix de se dire “Ok, ça pourrait très mal se passer MAIS ça pourrait aussi très bien se passer. Au pire je tombe en ayant vécu cette expérience. Au mieux je me rends heureux.se” C’est Nelson Mandela qui disait justement “Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends.”. » Daphnée

I A propos de Daphnée…

Début 2013, la voiture de Daphnée glisse sur une plaque de verglas. Comme disent certains, « la faute à pas de chance ».

À 20 ans, Daphnée Gagnage enchaîne les mois de rééducation et se bat durant deux ans pour retrouver son indépendance, malgré son étiquette de « tétraplégique incomplète ». Handi’optimiste, elle crée en 2014 le blog 1parenthese2vies pour mieux faire connaître le handicap.

Fin 2019, Daphnée Gagnage publie Ça n’arrive qu’aux autres (enfin presque), un témoignage rare, le récit d’une vie mise entre parenthèse pour en construire une toute nouvelle.

Suivez les aventures de Daphnée sur les réseaux sociaux !

I A propos de Gwladys…

Née le 12 avril 1989 à Paris, Gwladys Lemoussu est une triathlète handisport (née avec une agénésie du bras gauche amputation en dessous du coude). Dès l’enfance, elle pratique différents sports : twirling, tennis, rugby, cross, basket, escalade, natation…

En 2012, elle se lance le défi de faire du triathlon et s’inscrit au Club Saint Jean de Monts Vendée triathlon. Dès lors, tout s’enchaîne et Gwladys intègre l’équipe de France en 2014. En 2016, le paratriathlon est inscrit, pour la première fois, au programme des Jeux olympiques. A 27 ans, Gwladys Lemoussu boucle les 750m en natation, 20 km à vélo, et 5 km en course à pied en 1h14’31” … et remporte la médaille de bronze paralympique en triathlon aux Jeux Paralympiques de Rio !

Suivez les exploits de Gwladys sur les réseaux sociaux !

Le palmarès de Gwladys Lemoussu

1 médaille Olympique

Médaillé de bronze au Jeux Paralympiques de Rio en 2016

2 médailles aux Championnats du Monde

Médaillé d’argent en 2016 et médaillé de bronze en 2017

3 médailles aux Championnats d'Europe

Médaillé de bronze en 2016, médaillé d’argent en 2017, médaillé de bronze en 2019

6 médailles aux Championnats de France

6 fois Championne de France de paratriathlon en 2013, 2014, 2015, 2017, 2018 et 2019

  • Les informations ne vous ont pas été utiles. Vous pouvez nous soumettre une question pour la FAQ qui répondra davantage à vos attentes.

Pin It on Pinterest