• Conduite handicap
    • Auto-école
    • Handi Equipements
  • Réalisations
  • FAQ
  • Contact
  • Evaluez nous sur Trustpilot
  • Blog handiconduite

Article de décembre, article de Noël : CQFD ! L’année dernière je vous avais parlé de ma quête d’un nouveau sapin pour remplacer mon petit qui remplit son rôle depuis plus de dix-huit ans. Quête qui s’était soldé par un échec. J’avais terminé mon billet d’humeur en vous assurant que cette année, je m’y prendrais plus tôt pour enfin offrir à mon salon une décoration toute nouvelle, toute belle.

2020, tu ne sortiras point

Mais un sapin au pied duquel mettre les cadeaux, ça ne se choisit pas n’importe comment. Il doit être assez touffu oui, mais pas trop pour avoir la possibilité de le remplir de guirlandes et d’ornements de toutes sortes. Dans mon cas, il doit être assez haut pour prendre la place qu’il mérite oui, mais pas trop pour que je puisse installer l’étoile à son sommet !

Nous sommes donc d’accord que le commander par internet, outre les difficultés que j’imposerais à mon pauvre facteur, ne serait pas la garantie d’avoir le (faux) conifère de mes rêves. Seulement voilà, pour comparer les spécimens disponibles IRL (In Real Life – Dans la vraie vie), encore faut-il pouvoir… SORTIR ! Merci Covid, merci confinement. Pour s’y prendre tôt, c’est loupé.

Ouvrez les portes dans 3…2…

Nous voici donc début décembre, sans sapin, sans déco, et pour certains sans cadeaux. Alors que se passe-t-il quand soudain les magasins réouvrent ? Tout le monde s’y précipite, et oui. Déjà qu’avant d’être en fauteuil, la foule ça n’était pas vraiment mon environnement préféré, mais depuis ! Je passe plus de temps le nez au sol pour n’écraser les pieds de personne avec mes roues, qu’en l’air à regarder ce pour quoi je me suis déplacée (toujours le sapin, pour ceux qui ne suivent pas dans le fond.) Avant même d’atteindre la porte du magasin, l’absence de place de parking handi libre annonce la galère dans laquelle on s’apprête à aller ramer. Et puis autant quand il n’y a pas trop de monde, les employés sont ravis de me donner un coup de mains si j’ai quelque chose de lourd et/ou encombrant à charger dans la Citrouille (ma voiture), autant dans cette période de rush intense, mieux vaut éviter d’y penser !

Si confinés, Noël bâclé ?

Ainsi donc, soit j’attendais sagement que les commerces soient en droit de vendre mon Graal, au risque de priver quelqu’un d’un orteil, soit… soit je me ravisais cette année encore, espérant un 2021 plus clément. Quelle solution ai-je choisie ? Et bien… Devinez qui trône fièrement sur ma table basse du salon pour la dix-neuvième année consécutive ? Mini-sapin n’est toujours pas décidé à s’en aller ! Bien sûr, j’aurais pu attendre que ça se désengorge un peu, partir faire mes emplettes à des heures stratégiques (l’avantage de travailler à son compte : la gestion de son temps comme on l’entend !). Seulement ça aurait poussé mes installations un peu tard pour que ça vaille le coup à mon sens. J’aime l’ambiance de Noël : ce n’est donc pas pour l’installer au 10 décembre ! Et ce n’est pas non plus pour avoir l’impression de partir en guerre dès que je sors 😉

Pin It on Pinterest