Lorsque j’ai un rendez-vous, je prévois toujours très large côté timing. Je le justifie auprès des gens qui s’en amusent par un « Tu sais un contretemps d’handi, c’est dix contretemps de valide ! ». Seulement je n’ai jamais d’exemple précis à donner, et je vois bien que c’est difficile à imaginer réellement pour la personne à qui je parle. Elle me répond un vague « ah bah oui, normal » mais je sais bien que dans sa tête, c’est le flou artistique.

Et puis il y a quelques jours, il m’est arrivé « une tuile » qui illustre parfaitement ce que je n’arrivais pas à illustrer jusqu’à maintenant (chouette !).

Ainsi donc, j’avais rendez-vous chez le dentiste. Comme tout le monde de temps en temps n’est-ce pas ? Comme à mon habitude, je pars avec bien une demi-heure d’avance. Au cas où. Et tant pis pour le lapin blanc d’Alice, il me rattrapera. Je prends ma belle voitureCitrouille et voilà qu’en chemin, la partie en plastique située au-dessus de la roue avant gauche de mon carrosse se met à voler sur le côté, à peine retenue semble-t-il.

Ni une ni deux, j’enclenche les warnings et me range sur le bas-côté. Là le dilemme : qu’est-ce que je fais ? Comment je fais ? J’aurais eu un usage de mes jambe normal, je serais sortie de la voiture, aurait re-clipsé le morceau en fuite et hop, affaire réglée. Sauf que je suis tétra. Et que donc la situation est rendue compliquée. Je ne vais quand même pas appeler un dépanneur ou un garagiste pour ça ! « 3615 SOS Papa » qui est en déplacement mais saura peut-être m’aiguiller sur une solution, pendant que mon avance se réduit à mesure que les minutes s’écoulent.

Il me suggère de passer un coup de fil au carrossier qui s’était occupé de Citrouille quelques mois plus tôt et qui se trouve non loin de l’endroit où j’ai échoué. Échec, il est 13h30 et le bonhomme n’est manifestement pas encore revenu de sa pause déjeuner. Deuxième suggestion, l’appel à un ami. Mais quel ami ne travaille pas un mardi après-midi et qui, en plus, ne serait pas trop loin ? Même si l’amitié n’a pas de limites, ça me dérange un peu de faire déplacer quelqu’un pour un imprévu aussi bête !

Bon. Réfléchis Daphnée. Réfléchis, réfléchis, réfléchis… Redémarrage, retour en ville à 12km/h dans l’espoir de voir un passant à l’air sympathique pour lui demander un coup de main. Là ! Un ouvrier municipal qui fait des travaux sur les trottoirs ! Ralentir, baisser la fenêtre : « Bonjour monsieur, excusez-moi, j’ai un petit souci avec ma roue, et comme je suis en fauteuil ce serait difficile pour moi de remettre ça toute seule, vous pourriez m’aider s’il vous plaît ? » [air de Chat Potté]

Un acquiescement de mon sauveur et quelques secondes plus tard, l’affaire est réglée, direction… mon rendez-vous ! Quelle heure il est ? … Et voilà… Partie une demi-heure en avance, arrivée un quart d’heure en retard. Super. Vis ma vie d’handi.

  • Les informations ne vous ont pas été utiles. Vous pouvez nous soumettre une question pour la FAQ qui répondra davantage à vos attentes.

Pin It on Pinterest