Ce mois-ci le billet d’humeur va être un peu particulier. Je ne vais pas vous parler coup de gueule ni coup de cœur (quoique) mais opportunité. « Opportunité de quoi ? » me demanderez-vous : celle d’agir, de créer, de participer pour une nouvelle aventure handi’optimiste. Aujourd’hui je vous présente l’Handitech trophy qui récompense les innovations faites en faveur du handicap, que l’on soit une entreprise ou un particulier.

Qui peut participer à l’Handitech Trophy ?

En vérité, l’important pour être candidat à l’Handitech Trophy n’est pas qui vous êtes mais bien ce que vous faites. Peu importe que vous soyez seul ou que vous soyez un groupe de quinze, que vous ayez bidouillé votre projet dans un coin de votre garage ou au sein d’une entreprise. Si vous avez créé un objet, une application, une stratégie qui peut aider à inclure le handicap, vous pouvez tenter votre chance.

Quel est le but ?

Donc tenter votre chance d’accord, mais la chance de quoi ? Et bien la chance de sortir de l’ombre votre bébé, dépoussiérer votre idée, faire vivre votre innovation. Je sais qu’en tant qu’Être humain, et encore plus depuis mon accident, je ressens le besoin de rendre utile ce qui m’est arrivé, rendre utile aux autres ce que je fais. Bon, vu que c’est du domaine de l’intellectuel, je n’ai rien à présenter pour ce type de concours mais par exemple, Sojadis pourrait tout à fait y inscrire leur dernière adaptation pour la conduite inclusive. Outre la possibilité de mettre en lumière vos propres innovations, ce qu’il y a à y gagner ne peut qu’être une motivation supplémentaire. La communication pour faire connaître votre propre projet ne sera jamais aussi facile, quant aux aides financières et stratégiques qui en découleront… je vous laisse constater :

Comment savoir si c’est pour moi ?

Si doute il y a encore, regardez votre plan ou votre maquette, mettez au clair dans votre tête ce à quoi il/elle sert, déterminez son intérêt pour le monde du handicap et voyez si ça rentre dans l’une des catégories proposées par l’Handitech Trophy. Est-ce que ça pourrait être une aide dans le domaine de l’emploi ? Dans celui de la santé ou bien de l’éducation ? Est-ce que ça permet une meilleure communication ou une meilleure utilisation des objets technologiques du quotidien (téléphone, ordinateur…) ? Constitue-t-il/elle une innovation pour la mobilité des personnes en situation de handicap ou pour leur pratique du sport (même à au niveau) ?

Pourquoi je vous en parle ?

Maintenant vous hésitez peut-être encore parce que vous vous dites que si je le vends aussi bien, c’est certainement parce que j’ai quelque chose à y gagner. Ça n’est pas le cas, je perdrais en crédibilité autrement.

Quand j’étais enfant j’ai connu des personnes qui inventaient des choses super utiles mais qui restaient dans le domaine de l’inconnu parce que manque d’opportunités, de budget, de communication, de conseils… Aujourd’hui je continue de voir passer sur Facebook de super idées qui restent au stade embryonnaire alors qu’elles sont réellement pertinentes.

Les concours sont des moyens faciles de mettre en avant un projet : même s’il ne gagne pas le gros lot, il est visible. J’ai inscrit mon livre « Ça n’arrive qu’aux autres enfin presque » à un concours de livre pas plus tard qu’au mois de mai. Qu’avez-vous à y perdre ? C’est un jeu, un challenge, un défi. C’est aussi stimulant que gratifiant et encourageant !

  • Les informations ne vous ont pas été utiles. Vous pouvez nous soumettre une question pour la FAQ qui répondra davantage à vos attentes.

Pin It on Pinterest