Inclusion, accessibilité, mobilité : de jolis mots pour de belles idées… pas toujours faciles à mettre en application. Car concrètement, la vie, la vraie, se heurte à la réalité. On peut en effet vouloir rendre accessibles le métro parisien, les tramways et les bus de la France entière, et cela est évidemment essentiel, les Français dans leur plus grand nombre, valides ou handicapés, ont besoin de l’automobile.

 

La voiture, une nécessité pour la majorité des Français

Parce que le seul transport en commun qui passe à moins de 500 mètres de chez soi est le bus scolaire,

Parce que les horaires des trajets sont irréguliers et/ou décalés par rapport aux rythmes « standards »,

Parce que, dans le cadre de vie privée ou professionnelle, on a toujours quelque chose à transporter d’un point A à un point B (et là, on ne parle même pas des enfants à emmener à l’école, au cours de musique, au match de foot ou à récupérer chez une copine !)

Et pour plein d’autres raisons encore,

64,4 % des Français prennent leur voiture pour se rendre à leur travail.

Selon une étude Kantar TNS (Les Français et l’automobile, juin 2018), plus de quatre Français sur dix n’ont pas de moyen de transport alternatif et sans surprise, l’automobile reste quotidiennement indispensable, particulièrement en zone rurale pour 70% des automobilistes et pour 50% dans l’agglomération parisienne.

A la lumière de ces chiffres, il est aisé de comprendre que l’accessibilité des transports publics ne peut constituer pas l’unique solution aux déplacements des personnes à mobilité réduite. Et plus encore, l’automobile représente, à fortiori pour les personnes en situation de handicap (moteur) une condition sine-qua-non à leur intégration sociale et professionnelle.

 

Conduite ou handiconduite, la clé de l’indépendance

Souvenez-vous de vos presque-18 ans…

Combien vous aviez hâte d’avoir votre permis de conduire pour pouvoir prendre le volant et aller quand et où bon vous semble. Combien de fois vous êtes-vous dit qu’enfin vous n’auriez plus besoin de papa/maman pour vous emmener au ciné, retrouver les copains, sortir le week-end… Ça y est ? Vous réalisez maintenant à quel point vous ne pourriez plus vous passer de votre voiture ? Que l’on soit valide ou handi, conduire est un facteur clé de notre autonomie, de notre indépendance.

Et si on ajoute à tout cela que notre voiture devient inexorablement un second cocon où l’on peut laisser voguer ses pensées, s’énerver en toute impunité après les feux rouges, les embouteillages et le conducteur de devant (car on a tous le même conducteur de devant qui croit que la vitesse est limitée à 70 à la place de 80km/h), manger son sandwich du midi en paix, chanter fort et faux sans énerver la voisine, et plus si affinités, on est d’accord : la voiture est aussi synonyme de liberté et de plaisir !

Mentions légales | Copyright © 2018. All right reserved.

  • Les informations ne vous ont pas été utiles. Vous pouvez nous soumettre une question pour la FAQ qui répondra davantage à vos attentes.

Pin It on Pinterest